Croisière au Baleines

Roqual

Mesure 8 a 10 metres et pèse environs 6 à 8 tonnes, son dos est gris noir et son ventre pale, large bande blanche traversant chaques nageoires pectorales et se nourrit de petits poissons et krills.

FLAIR

WELCOME TO FLAIR LONDON HAIR & BEAUTY SALON

01

ABOUT US

Lorem ipsum dolor sit amet, consectet adipiscing elit,sed do eiusm por incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea sint occae cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia mollit natoque t massa quis enim.
FLAIR

b

e

a

u

t

y

Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium consequat, leo eget bibendum soda Lorem ipsum dolor sit amet, consectet
Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium consequat, leo eget bibendum soda Lorem ipsum dolor sit amet, consectet

h

a

i

r

n

a

i

l

s

Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium consequat, leo eget bibendum soda Lorem ipsum dolor sit amet, consectet
Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium consequat, leo eget bibendum soda Lorem ipsum dolor sit amet, consectet

m

a

k

e

u

p

Our Products

Your Hair & skin is Our Top Priority

02

EXPLORE OUR STYLE GALLERY

Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium consequat, leo eget bibendum soda Lorem ipsum dolor sit amet, consectet adipiscing elit,sed do eiusm por incididunt ut labore et dolore magna aliqua Ut enim ad minim.

What Our Beautiful & Happy Clients Say About Us

Isabella and her team have been looking after me for over 10 years, and are without a doubt the best in the industry. They know exactly how to make me feel beautiful, and every visit is a relaxing, fabulous experience.

Lorena Barker

I had an amazing experience at Flair Salon. They nailed what I wanted and showed me how to style my hair at home! I'm so happy and will definitely become a regular client. Thank you guys for making me so beautiful.

Helen Closs

Flair is the best hair and beauty salon in the city, hands down! I've been to many salons, but none of them had the same professionalism and touch as Isabella's team. Highly recommended.

Lilly Brown

Les espèces de Mammiferes marins au Québec

Rorqual

Mesure 8 a 10 metres et pèse environs 6 à 8 tonnes, son dos est gris noir et son ventre pale, large bande blanche traversant chaques nageoires pectorales et se nourrit de petits poissons et krills.

 


Rorqual Commun

Mesure de 18 à 23 mètres et pèse 50 à 60 tonnes est le second géant de la planète, possède des nageoires de grande taille,le dos gris foncé et large. Son souffle est haut et visible meme de loin et il est très rapide.
Le rorqual commun (Balaenoptera physalus) est une espèce de cétacé de la famille des Balaenopteridae. Après la baleine bleue, et avec une longueur d’environ 20 mètres, c’est le deuxième plus grand animal vivant sur la planète et le plus bruyant des mammifères marins. 

La taille adulte peut atteindre 27 mètres en antarctique et 24 mètres en arctique, mais la taille moyenne est d’environ 19-20 mètres pour un poids de 40 à 50 tonnes. La forme est très allongée. Le dos gris est foncé à marron et le côté gauche du corps est plus foncé. Le ventre et le dessous des nageoires pectorales et de la nageoire caudale sont blancs. Les rorquals communs possèdent souvent des dessins angulaires clairs sur leur mandibule inférieure. Ce type de coloration asymétrique, si elle est quelquefois présente chez la Baleine de Minke, est caractéristique de ces rorquals et constitue un moyen simple d’identification des individus; aucune explication satisfaisante de cette coloration asymétrique n’existe.

La nageoire dorsale bien visible est en forme de faucille inclinée à moins de 40 degrés et postée sur le tiers postérieur du corps; elle mesure 60 centimètres. Les rorquals disposent de 56 à 100 rainures de la gorge au nombril. Leur dos est caréné jusqu’à la nageoire caudale; leur museau est étroit, en forme de V, avec une seule crête longitudinale médiane en avant des évents.

Chaque côté de la mâchoire supérieure porte 300 à 400 fanons, qui peuvent mesurer jusqu’à 76 centimètres.

Si aucune mesure de poids n’a été effectuée sur un adulte normal on estime qu’un adulte de 25 mètres pèse pas moins de 70 tonnes. Un nouveau-né mesure approximativement 5,5 à 6,5 mètres et pèse approximativement 1 800 kilogrammes. Source Wikipédia

Rorqual à bosse


Rorqual à Bosse

La baleine à bossemégaptèrejubarte ou rorqual à bosse (Megaptera novaeangliae) est une espèce de cétacé à fanons. Elle atteint habituellement 13 à 14 mètres de long et pèse en moyenne 25 tonnes. La baleine à bosse peut effectuer des sauts spectaculaires hors de l’eau. Ses nageoires pectorales sont de grande taille contrairement à celles des autres cétacés et son chant très élaboré est aussi une de ses caractéristiques. Elle vit dans les océans et les mers du monde entier. Elle est un sujet privilégié pour le tourisme d’observation des baleines.

La baleine à bosse est facilement reconnaissable à de nombreux critères. Son corps est massif. Le dessus de l’animal est entièrement noir avec parfois quelques traces blanches ou grises qui sont souvent des cicatrices. Le ventre est plutôt blanchâtre. La tête et la mâchoire inférieure sont couvertes de petites protubérances appelées tubercules, qui sont en fait des follicules pileux et sont caractéristiques de l’espèce.

La grande nageoire caudale, noire et blanche, sort largement hors de l’eau quand la baleine plonge en profondeur. Le bord postérieur de cette nageoire est ondulé. Les motifs sur la face ventrale de cette nageoire sont propres à chaque individu et ne changent pas au cours de la vie. Ils servent notamment à leur identification individuelle.

 

La forme de l’ondulation, les taches noires et blanches, les cicatrices de la nageoire caudale sont propres à chaque individu

Chaque nageoire pectorale peut atteindre jusqu’au tiers de la longueur du corps. C’est beaucoup plus que chez n’importe quel autre cétacé. Pour expliquer cette nette différence de longueur, plusieurs hypothèses ont été suggérées. Il pourrait s’agir d’un avantage évolutif significatif assurant une meilleure manœuvrabilité. Cela pourrait aussi permettre, grâce à une plus grande surface de contact, de mieux réguler la température interne lors des migrations entre les zones de climat chaud et celles de climat froid. Chez les baleines à bosse vivant dans l’océan atlantique, ces nageoires sont blanches alors qu’une baleine vivant dans l’océan pacifique a des nageoires pectorales plutôt sombres.

Quand la baleine à bosse fait surface et expulse par son évent l’air provenant des poumons, le souffle provoque un nuage pouvant atteindre 3 mètres, en forme de chou-fleur.

L’aileron dorsal, trapu, apparaît hors de l’eau peu après l’émission de ce souffle. Il continue à être visible quand l’animal fait le dos rond pour amorcer une plongée, mais disparaît avant que la nageoire caudale émerge.

Comme les autres balénoptéridés, la baleine à bosse possède des sillons ventraux et des fanons. Les sillons sont en fait des replis qui courent parallèlement entre eux de la mâchoire inférieure jusqu’au nombril (à peu près jusqu’à la moitié du ventre de l’animal). Ils permettent un très large déploiement de la gueule (un peu à la façon dont s’ouvre un accordéon). D’un nombre généralement compris entre 16 à 20, ils sont moins nombreux et aussi moins prononcés que chez les rorquals. Les fanons sont des productions cornées de la lèvre qui filtrent et retiennent les proies alimentaires. La baleine à bosse possède 270 à 400 fanons de couleur sombre disposés de chaque côté de la bouche. Source Wikipédia

 


Le béluga

Le béluga ou bélouga (Delphinapterus leucas), appelé également baleine blanchedauphin blanc et marsouin blanc, vient du russe « белуха » (baleine blanche), est une espèce de cétacé de la famille des Monodontidae vivant dans l’océan Arctique. Il dispose d’un des sonars les plus sophistiqués de tous les cétacés. Ce sonar lui est indispensable pour s’orienter et se repérer dans les canaux de glace immergés, qui forment un véritable labyrinthe.

Le béluga mâle peut mesurer jusqu’à 5,5 m, et peser jusqu’à 1,5 t (exceptionnellement 2 t)1. Le mâle adulte est généralement 25% plus grand et plus lourd que la femelle1. La femelle mesure jusqu’à 4,1 m1pour environ 1 t. Les bélugas nouveau-nés, appelés familièrement « veaux » ou « bleuvets », mesurent environ 1,50 m de long pour un poids de 80 kg1.

Il est difficile de confondre le béluga avec un autre cétacé à taille adulte. Il possède une crête dorsale, résultat de l’atrophie de l’aileron dorsal, et est entièrement blanc, à l’inverse des jeunes bélugas qui sont bruns, puis gris. Il a un bec très court et une bouche large.

Le béluga appartient au genre Delphinapterus (du grec ancien δελφίν, delphín (dauphin), du préfixe ἀ-, a- (dit « privatif ») et de πτερόν, pteron (aile), « dauphin sans ailes ») en raison de l’absence d’aileron dorsal. Les scientifiques pensent qu’il s’agirait d’une adaptation qui leur permettrait de briser les glaces pour respirer à la surface, ou de réduire la surface de peau pour réduire la dissipation de la chaleur.

La maturité sexuelle intervient à l’âge de 6 à 9 ans pour les mâles, et de 4 à 7 ans pour les femelles2. Les mères donnent naissance à un unique petit au cours du printemps suivant la période de gestation d’une durée de quinze mois. Les petits bélugas sont uniformément gris foncé ; mais cette coloration s’éclaircit avec l’âge, allant de bleu à gris, jusqu’à ce qu’ils prennent enfin leur couleur blanche typique à l’âge de neuf ans pour les mâles et sept ans pour les femelles. Les petits restent sous la protection de la mère deux ans durant. L’accouplement du béluga n’est pas très bien connu ; il survient probablement au cours de l’hiver ou au tout début du printemps, quand les groupes de bélugas sont encore dans leur territoire hivernal ou au début de leur période de migration. Cependant, l’accouplement semble survenir à d’autres périodes également. Un béluga vit en moyenne trente ans. Sa longévité maximale est supérieure à 50 ans.

 

Un béluga en surface.

Le béluga est très sociable. Il se déplace en groupes subdivisés en sous-entités habituellement composées d’animaux du même âge et du même sexe. Les mères et leurs petits intègrent généralement des groupes restreints. Lorsque les nombreuses sous-entités se rejoignent dans les estuaires, il est possible de dénombrer des milliers d’individus ; ce qui représente une proportion significative de la population mondiale des bélugas et les rend d’autant plus vulnérables à la chasse.

Ce mammifère marin nage relativement lentement et se nourrit majoritairement de poissons ; il mange également des céphalopodes (pieuvres, calmars…) et des crustacés (crabes, crevettes…). Il chasse cette faune des fonds marins généralement jusqu’à 300 m, bien qu’il puisse atteindre deux fois cette profondeur. Pour se nourrir, le béluga plonge généralement de 3 à 5 minutes, mais il peut retenir sa respiration pendant 20 minutes3.

Le béluga est capable d’émettre un large éventail de sons passant par les sifflements, les claquements, les tintements et autres couics. C’est ce qui lui vaut son surnom de «canari des mers». Certains chercheurs qui ont écouté un groupe de bélugas ont décrit cela comme un orchestre à cordes s’accordant avant un concert. Les scientifiques ont isolé une cinquantaine de sons particuliers, la plupart situés dans une gamme de fréquence allant de 0,1 à 12 kHz. Enfin, certains béluga seraient en mesure d’émettre des sons dont la ressemblance avec la voix humaine est frappante4.

Leurs principaux prédateurs naturels sont l’ours blanc et les orques. Lorsque les bélugas sont piégés par les glaces, les ours les assomment d’un coup de patte et les hissent sur la banquise pour les achever.

 

Mesure 3 à 4.5 metres et pèse environs 0.7 à 1.5 tonnes, la couleur à la naissance est brun , après devient bleu au gris et l’age adulte devient couleur blanc et se nourrit de mollusques, poissons, et de calmars. Source Wikipédia

 

 


 

Rorqual Bleu (Baleine Bleu)

La baleine bleue (Balaenoptera musculus), appelée aussi rorqual bleu, est une espèce de cétacés de la famille des Balaenopteridae. Pouvant dépasser 30 mètres de longueur et 170 tonnes, c’est le plus gros animal vivant à notre époque et, dans l’état actuel de nos connaissances, le plus gros (avant deux grands Sauropodes dont le Séismosaure) ayant jamais vécu sur Terre.

Long et mince, le corps de la baleine bleue peut prendre diverses teintes de gris-bleuté sur le dos et un peu plus clair en dessous. On dénombre au moins trois sous-espèces distinctes : B. m. musculus dans l’Atlantique Nord et le Pacifique Nord, B. m. intermedia de l’océan Antarctique et B. m. brevicauda découverte dans l’océan Indien et dans le sud de l’océan Pacifique. B. m. indica, découverte dans l’océan Indien, pourrait être une autre sous-espèce. Comme les autres baleines, la baleine bleue se nourrit essentiellement d’un petit crustacé, le krill, mais également de petits poissons et parfois de calmars.

Les baleines bleues furent abondantes dans presque tous les océans avant le début du xxe siècle. Pendant près de quarante ans, elles furent chassées par les baleiniers qui ont amené l’espèce au bord de l’extinction avant qu’elle ne soit protégée par la communauté internationale en 1966. Un rapport de 2002 estimait qu’il y avait entre 5 000 et 12 000 baleines bleues à travers le monde, localisées dans au moins cinq groupes. Des études plus récentes sur la sous-espèce B. m. brevicauda suggèrent qu’il pourrait s’agir d’une sous-estimation. Avant la chasse industrielle à la baleine, la plus forte population se trouvait dans l’Atlantique, qui en comptait approximativement 240 000 (entre 202 000 et 311 000). L’espèce est considérée comme menacée.

Mesure 25 à 30 mètres et pèse 80 à 130 tonnes, dos et ventre gris bleu est le plus gros mammifère existant sur la planète. Il se nourrit de krills jusqu’à 4 tonnes par jour. Source Wikipédia

 

Marsouin


Marsouin commun

Le marsouin commun (Phocoena phocoena) est le mieux connu de la famille des marsouins, autrefois appelés « cochons de mer » (Phocoenidae), qui regroupe 6 espèces de cétacés marins à dents, peuplant la plupart des côtes tempérées et froides du globe. Les différentes espèces de la famille ne diffèrent pas substantiellement, et comme la présente est la mieux connue, cet article traite de l’ensemble des points communs à l’ensemble. On se reportera à l’article marsouin pour une description de la taxinomie détaillée de la famille, avec les traits distinctifs entre espèces et sous-espèces. Il a un squelette interne, un crane ainsi que quatre membres, des poils et des mamelles, c’est donc un mammifère vertébré.

Les marsouins sont de petits cétacés à dents, plutôt noirs sur la face dorsale supérieure, et blancs sur la face ventrale inférieure. Ils se nourrissent de poissons (comme le hareng par exemple), de crustacés et de céphalopodes (poulpes, seiches, calamars).

S’ils sont encore, et de loin, les cétacés les plus répandus, leurs effectifs tendent à régresser. Les raisons de ce déclin tiennent sans doute à la pollution marine et à la mort par noyade à cause des filets de pêche.

Mesure 1.5 à 2 mètres et pèse 45 à 65 kilo, son dos et d’une couleur bleu noir et avec le ventre blanc, il est petit et difficile a repérer et se tient en petit groupe et se nourrit de poissons et calmars. Source Wikipédia

 

Phoque


Phoque(loup-marin)

Le Loup Marin est le nom qui a été donné au phoque du Groenland par bien des gens.

Il est moins gros que le phoque gris, il mesure 1.7 mètre, et il pèse environ 130 kg.

Quand arrive le printemps, les phoques femelles viennent sur la banquise du St-Laurent (Canada) pour mettre bas un petit qu’on appelle le Blanchon. A sa naissance le bébé est complètement blanc, de là son nom.

La fourrure de l’adulte est de couleur blanche argentée avec une bande noire en forme de fer à cheval sur le dos. Avant d’avoir atteint l’âge de 4 à 6 ans le pelage est gris argenté avec de petites taches noires. Il mue chaque année vers la fin mars début avril.

Après avoir mis bas, il se dirige près de l’Arctique pour y passer l’été. A l’automne, il revient vers le sud dans le golfe du St-Laurent.

Le loup marin est un animal qui vit en groupe d’une centaine d’individus. La plupart d’entre eux nagent sur le dos, ne laissant que leur museau hors de l’eau pour respirer. C’est un bon plongeur, habituellement en eau peu profonde, mais qui peut à son aise atteindre 270 mètres de profonds.

La durée de sa plongée est d’environ 5 minutes. Il se nourrit de poissons et de crustacés.

La gestation dure 9 mois et, dès le sevrage du bébé, l’accouplement a lieu, au mois de mars. L’implantation dans l’utérus est différée pour 2-3 mois. Il devient apte à l’accouplement vers l’âge de 6 ans.

La durée de vie du loup marin est de 20 à trente ans.

Mesures 1.50 metres et pèse 90 kilo se déplace en troupeau et se retrouves près des cotes rocheuses et se nourrit de poissons , mollusques et crustacés. Source Wikipédia